Le programme d'excellence pour les avocats

Par le biais de ce programme innovateur, le ministère de la Justice offre aux stagiaires la possibilité d'acquérir les connaissances, les aptitudes et l'expérience essentielles à la pratique du droit À titre d'étudiant dans notre Programme, vous bénéficierez de l'expérience de votre mentor qui vous offrira soutien et conseils professionnels. De plus, l'aspect formation et perfectionnement du Programme vous permettra d'améliorer vos qualités de plaideur, vous initiera aux questions que les procureurs de la Couronne doivent traiter et vous donnera une vue d'ensemble des travaux juridiques du Ministère. Le Programme d'excellence pour les avocats vise les étudiants en droit civil et en common law, ainsi que les étudiants d'un programme national combiné en droit civil et en common law. En plus de l’unique opportunité d’apprentissage et de développement professionnel qu’offre le ministère de la Justice, nous versons un salaire compétitif pendant le stage.

L'esprit de camaraderie, la grande diversité de domaines juridiques stimulants et le milieu de travail excitant, voici quelques-uns des avantages que vous offre le Programme d'excellence pour les avocats. Vous pourrez être appelé à participer à des dossiers suscitant beaucoup d'intérêt et exigeant un travail sous forte pression, pour un employeur qui valorise la diversité et qui cherche à privilégier vos intérêts et votre croissance professionnelle.

Notre héritage

Le ministère de la Justice est la plus importante organisation juridique au pays et joue un rôle central depuis plus d'un siècle. Créé par une loi du Parlement quelque onze mois après la Confédération, le Ministère avait à l'époque un vaste éventail de tâches à effectuer avec un minimum de personnel. Il rédigeait des projets de lois et de règlements fédéraux, préparait des ordonnances pour les territoires et vérifiait la conformité des législations provinciales avec l'Acte de l'Amérique du Nord britannique (aujourd'hui la Loi constitutionnelle de 1867).

Le ministère de la Justice, dont le siège social est situé à Ottawa, est de taille relativement petite. Il a pour rôle de s'assurer que le système de justice du Canada est aussi équitable, aussi accessible et aussi efficace que possible, en plus de promouvoir le respect des droits et libertés, de la loi et de la Constitution. Nos avocats dispensent leurs services juridiques de haute qualité dans des bureaux régionaux partout au pays ainsi que dans une quarantaine d'autres ministères et organismes gouvernementaux. Ils s'engagent activement dans des poursuites pénales et criminelles relevant des lois fédérales, plaident des affaires civiles au nom de la Couronne et donnent des avis et des conseils juridiques tout au cours de l'élaboration de projets de lois, de règlements et de directives.

Culture d'entreprise et avantages

La tradition du ministère de la Justice s'incarne dans sa culture, qui valorise l'équité, la justice, l'excellence ainsi que le respect du système juridique canadien. Le Ministère emploie les services d'avocats de partout au pays et s'engage à respecter des politiques comme l'équité en matière d'emploi, les horaires de travail souples, le partage des tâches et le télétravail. Cela permet aux employés de choisir leurs conditions de travail et de trouver un équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle.

Faire carrière au ministère de la Justice offre des possibilités uniques comme une expérience pratique des tribunaux et de la recherche juridique, de la formation et du développement professionnels ainsi que l'accès à un grand nombre de ressources, dont l'intranet national du ministère de la Justice. Nos avocats travaillent dans un esprit de collégialité et de soutien et peuvent se spécialiser dans un domaine particulier du droit ou encore tirer parti des excellentes occasions qui leur sont offertes de toucher à plusieurs spécialités au cours de leur carrière, notamment : droit pénal, contentieux des affaires civiles et fiscales, élaboration de politiques, immigration, droits de la personne et droit international.

Le Ministère s'est engagé à respecter le principe de l'équité en matière d'emploi. Nous encourageons les Autochtones, les membres des minorités visibles, les femmes et les personnes handicapées à présenter des demandes d'emploi.

Rémunération

La rémunération au cours du Programme comporte l'emploi d'été (selon les besoins du bureau régional visé) et un salaire pendant votre stage.

Les participants sont sujets aux règlements et avantages qui régissent les employés temporaires du gouvernement du Canada.

Procédure de demande et d'entrevue

Le Programme d'excellence pour les avocats est réparti dans différents bureaux régionaux à travers le Canada. Libre à vous d'envoyer des demandes d'admission à tous les bureaux qui vous intéressent, selon vos intérêts professionnels et vos besoins personnels, directement à l'adresse du bureau auquel vous faites la demande. Notez que chaque bureau régional a sa propre date limite.

Le processus d'entrevue est différent d'une région à l'autre. Une fois que vous aurez présenté votre demande, vous recevrez des détails sur les formalités d'entrevue pour chaque bureau régional avec lequel vous aurez communiqué.

La préférence sera accordée aux citoyens canadiens et citoyennes canadiennes. Veuillez vous assurer d'inclure dans votre demande d'emploi la raison vous permettant de travailler au Canada : la citoyenneté canadienne, le statut de résident permanent et résidente permanente ou un permis de travail (Renseignements utiles).

Le Ministère s'est engagé à respecter le principe de l'équité en matière d'emploi. Nous encourageons les Autochtones, les membres des minorités visibles, les femmes et les personnes handicapées à présenter des demandes d'emploi.

Les domaines de pratique de chaque région ainsi que des détails sur les dates limites et les coordonnées des personnes-ressources.

Témoignages

« J'ai été bien heureuse d'apprendre, le moment venu de faire mon choix, que je pouvais faire une de mes deux rotations dans une section de droit international. C'est merveilleux de ne pas être limité au niveau du droit que l'on désire pratiquer! J'ai donc fait la première partie de mon stage au contentieux civil, ce qui m'a permis de goûter à l'expérience du litige et de découvrir que l'esprit de collégialité y était très fort. Puis j'ai eu la chance de faire ce que je rêvais de faire mais que je croyais inaccessible : du droit international public. J'ai compris qu'au Ministère, il y a du droit pour tous les goûts! J'ajouterais que je considère le Ministère comme un bon endroit où compléter sa formation de juriste, puisqu'on a la chance de travailler de concert avec des avocats de grande expérience et de grande qualité qui sont ravis de prendre le temps qu'il faut pour partager leur savoir avec la relève. »

- Anik Beaudoin, Barreau 2001, Section du droit international


« Mon handicap semble avoir constitué un obstacle pour bon nombre de cabinets de droit, surtout en 1979 lorsque j'effectuais mes entrevues de stage. Le ministère de la Justice m'a permis de prouver ce dont j'étais capable. Les stagiaires en droit participent à des causes prestigieuses qui font l'actualité, souvent en première page. Cela ajoute un certain piquant au travail et accroît l'intérêt des employés. De plus, cela permet de faire face à des situations très stressantes. »

- Clare Scullion, avocate principale, Droit public et organismes centraux

Champs de pratique

Le ministère de la Justice fournit des conseils juridiques et politiques sur des questions pertinentes liées à toutes les activités du gouvernement fédéral. Les avocats ont la possibilité de participer à presque tous les aspects du droit, de l'élaboration de politiques à la rédaction des lois, en passant par le litige et par la prestation de conseils juridiques aux ministères et aux organismes clients. À cause de la structure du Ministère, il arrive que des avocats de bureaux différents, de villes différentes, travaillent en collaboration sur des aspects particuliers d'un dossier donné, chacun apportant sa spécialité et son expérience au sujet. Si certains bureaux régionaux ont une prédilection pour certains champs de pratique (détails sur chaque bureau régional), la pratique du droit au ministère de la Justice se fait généralement dans au moins un des domaines suivants.

  • Droit applicable aux autochtones
  • Droit des affaires et droit réglementaire
  • Droit civil
  • Droit commercial
  • Politiques pénales et sociales
  • Droit de l'environnement
  • Droit de l'immigration
  • Droit du travail
  • Services législatifs
  • Litige
  • Droit public
  • Direction des affaires fiscales

Information sur ces champs de pratique.