Directions Nord :
Une vision d'orientation de la justice dans le Nord - Document de discussion de Justice Canada

Mars 2006

Conclusion

Une vision est une chose aussi exigeante que séduisante, parce que quel que soit l'idéal qu’elle envisage, elle doit rester assez vraisemblable pour susciter l'assentiment. Devant l'énormité des problèmes, il est tentant de rejeter la vision comme un rêve impossible. Il est également tentant pour les gouvernements de plaider l'impuissance pour cause de limite dans l'étendue des juridictions, des mandats, des budgets, des responsabilités et des moyens traditionnels. On connaît le mythe selon lequel les Inuits ont une centaine de mots pour dire « neige »; ce que l’on sait moins, c’est que le gouvernement fédéral, lui, dispose de beaucoup d'expressions qui veulent dire « non » pour des oreilles autochtones. Une vision reste lettre morte si elle n'exprime pas clairement la situation que l’on veut dépasser, et celle à laquelle on aspire. Il faut que notre vision devienne plus réelle après chaque nouvel effort et avec chaque nouveau dollar de dépensé.

De quoi avons-nous besoin? Notre vision n'est pas seulement une affaire de ressources. Nous devons être clairs, créatifs, organisés et précis. Nous devons faire preuve à la fois de détermination et de réalisme quant aux tâches qui nous attendent. Nous ne pouvons nous permettre de nous laisser décourager par les défis. Nous devons, étape par étape, évaluer soigneusement les résultats. Mais nous ne cesserons pas de progresser. Donner à notre vision des assises solides, ce n’est que la première étape.

Date de modification :