9 Heavens Healing Academy

Transcription

Narrateur :

La 9 Heavens Healing Academy cible les jeunes de la grande ville de Toronto ayant des démêlés avec la justice, faisant partie d'un gang et ayant des problèmes de drogues. Les jeunes participent à des camps de fin de semaine sur le territoire d'Ohsweken afin d'élargir leurs repères au-delà des rues de la ville. Le programme met l'accent sur la responsabilisation, combinée au développement des aptitudes de vie, ce qui permet aux jeunes hommes d'exploiter leur potentiel pour un passage positif vers la vie adulte.

Curtis Bell :

Directeur du Programme, 9 Heavens Healing Academy: Notre programme s'appelle 9 Heavens Healing Academy. On est en ce moment à Six Nations d'Ohsweken, dans le comté de Grand River. On est un programme de relocalisation.

Tous les garçons qui viennent à 9 Heavens sont des Canadiens d'origine africaine, issus du secteur Jane and Finch. On leur donne l'occasion d'être en contact avec la nature et la culture des Autochtones dans un but thérapeutique.

On associe les deux cultures, parce qu'en quelque sorte, elles ont beaucoup de points en commun, non seulement la lutte, mais la résistance depuis des années.

Tous les garçons nous sont référés par notre organisme à Toronto. Ils passent des fins de semaine avec nous.

On fournit de la microgestion, c'est-à-dire qu'on travaille à gérer les détails du quotidien, comme les aptitudes sociales ou la formation du caractère. On doit absolument fouiller dans leurs sentiments de colère et les problèmes qui gouvernent toutes leurs pensées et leurs humeurs. On leur offre de l'éducation sur l'hygiène, la nutrition, les études ou le sport. On fait ce que les parents font.

9 Heavens et YAACE, qui représentent le soutien, assurent leur adaptation.

Devon Jones :

Cofoundateur, YAAACE : Le programme s'appelle YAACE, qui signifie en anglais Youth Association for Academics, Athletics and Character Education. Au départ, notre mission était de traiter les problèmes existants de la séparation des gangs entre les jeunes du nord et ceux du sud de Finch. On a lancé cette initiative pour que les jeunes cohabitent.

Lorsque j'ai rencontré Curtis, et collaboré avec lui, ça a été une formidable occasion de montrer aux jeunes une autre voie, qu'il y a une vie en dehors de la pauvreté, de la désolation et du désespoir qu'ils voient tous les jours.

Le plus gros problème a été de gérer, d'une part, le manque de ressources et, de l'autre, l'énorme indifférence qui régnait. Il faut essentiellement identifier un problème pour le résoudre.

Curtis Bell :

Directeur du Programme, 9 Heavens Healing Academy : C'est en gros ce qu'on fait avec 9 Heavens et YAAACE. On a des jeunes qui ont recours à l'automédication parce qu'ils souffrent de TSPT. On appelle ça le syndrome de survie urbaine. Ils sont sur des charbons ardents. Il ne faut pas les chercher, sinon ils répliquent. C'est ça la survie.

J'ai entendu des critiques selon lesquelles on ne pouvait pas intégrer ces ex-membres de gangs dans notre équipe. Et pourtant oui, on a besoin d'eux. Mon consultant de rue m'est très précieux.

C'est le modèle dont ils ont besoin. Il est l'exemple qui leur montre que quelqu'un qui était dans la même situation qu'eux a aspiré à une autre vie, et qu'ils peuvent en faire autant. Il est notre porte-parole en notre absence.

Travailleur de rue :

J'ai eu de la chance que Devon Jones et Curtis Bell me tirent de là et me guident vers la bonne voie, et c'est maintenant ce que je veux faire, aider les jeunes du mieux que je le peux.

Devon Jones :

Cofoundateur, YAAACE : Créer des liens est la chose la plus importante pour que cela ait des répercussions sociales. Les jeunes ont connu des difficultés dans leur vie, pendant très longtemps, et ils s'y attendent, mais dès qu'ils se rendent compte qu'on est là, qu'on s'occupe véritablement d'eux et qu'on attend beaucoup d'eux, ils ne veulent pas nous décevoir.

Curtis Bell :

Directeur du Programme, 9 Heavens Healing Academy : Vous savez ce qui leur fait briller les yeux? C'est de voir quelqu'un qui consacre une minute pour prendre soin d'eux. Vous savez c'est quoi, le soin? C'est la discipline qu'on leur inculque. Et si on ne le fait pas, ils iront la chercher dans la rue.

Devon Jones :

Cofoundateur, YAAACE : Lorsqu'un jeune fait quelque chose de bien, il veut qu'on soit au courant, mais s'ils font quelque chose qu'ils ne sont pas censés faire, ils nous le cachent, évidemment.

Curtis Bell :

« Tout ça, c'est des leçons. Des leçons de vie, mon gars. »

Curtis Bell :

Directeur du Programme, 9 Heavens Healing Academy : C'est simplement un groupe d'hommes noirs qui prennent soin d'autres jeunes noirs. C'est tout.

Travailleur :

« 6 pieds 2 pouces déjà. 7e année. »

Texte sur écran :

Le projet pilote The 9 Heavens Healing Academy est financé par le Fonds du système de justice pour les jeunes, volet armes à feu, gangs et drogues.

©Sa Majesté la Reine du chef du Canada représentée par Justice Canada, 2011.

Mot-symbole « Canada »

Voir la description de projet

Date de modification :