Partners in Process

Transcription

Narrateur :

Partners in Process met en place un programme unique de traitement de la toxicomanie pour les jeunes ayant des démêlés avec la justice. Les jeunes apprennent à faire confiance aux autres et à comprendre leurs actes et leurs motivations à se droguer grâce à l'équithérapie.

Melanie Gray :

Directrice du Programme, Partners in Process Equine Learning Centre : Notre programme Partners in Process, Equine Learning Center est un programme axé sur les aptitudes de vie grâce aux chevaux.

Pour la plupart des gens, il s'agit d'un programme d'équitation. Cela n'a rien à voir. Il s'agit d'être sur le terrain avec les chevaux. Tout tourne autour des aptitudes de vie et du participant.

Clayton Conlan :

Procureur Fédéral de la Couronne du Comté de Grey : C'est le premier programme officiel destiné aux jeunes accusés d'infractions liées aux drogues dans le comté de Grey.

Avant Partners in Process, il existait un genre de programme de déjudiciarisation semblable qui offrait aux jeunes la possibilité de contribuer à une oeuvre de bienfaisance, ou d'effectuer des travaux communautaires bénévoles à la banque alimentaire, à la Société canadienne du cancer, ou dans une aréna locale, mais rien n'était organisé de manière officielle. Il n'y avait pas la structure que Partners in Process nous fournit.

Melanie Gray :

« Je me demande quel cheval te représente aujourd'hui comme comment vas-tue et... ? »

Melanie Gray :

Directrice du Programme, Partners in Process Equine Learning Centre : Certains jeunes qui participent au programme sont dans des situations familiales différentes. Certains n'ont pas de famille, d'autres vivent dans des familles d'accueil. Les jeunes de la rue arrivent aussi au programme.

Clayton Conlan :

Procureur Fédéral de la Couronne du Comté de Grey : Les jeunes passent par le système normal, puis viennent ici et assistent à plusieurs séances. Il peut y avoir trois séances, ou cinq, peut être même plus, et je constate qu'au bout du compte, les jeunes n'ont plus rien à voir avec ce qu'ils étaient au moment de leur mise en accusation.

Melanie Gray :

Directrice du Programme, Partners in Process Equine Learning Centre : Les changements se produisent parce que les chevaux ont un sens divin, que ce soit sur le plan spirituel, physique ou émotionnel, et ils nous enseignent à vivre l'instant présent.

Être en présence d'un animal de plus de 550 kg qui vit, respire et ne porte aucun jugement les pousse vraiment à réfléchir.

Melanie Gray :

« Je t'ai fait marcher encore une fois...un peu comme, n'oublie pas de quoi tu parlais... Tu es le petit cheval... »

Melanie Gray :

Directrice du Programme, Partners in Process Equine Learning Centre : Dans les 20 premières minutes, dès qu'ils se retrouvent en face des animaux, les causes profondes de leur problème surgissent. Rien n'est retenu, ils expliquent pourquoi ils se droguent, que ce soit par pression de leurs camarades, ou à cause d'une dynamique familiale chez eux, et pour la majorité d'entre eux, il y a un problème sous-jacent à leur consommation de drogues.

Melanie Gray :

« Tu vis une période difficile. OK. »

Melanie Gray :

Directrice du Programme, Partners in Process Equine Learning Centre : En l'espace de cinq ou six séances, leur famille nous dit: « c'est épatant, notre enfant a changé, et maintenant, il nous aide à à la maison et nous respecte, et il travaille à régler ses problèmes ».

Melanie Gray :

« Comment vont tes amis ? Est-ce qu'ils t'influencent beaucoup ? »

Melanie Gray :

Directrice du Programme, Partners in Process Equine Learning Centre : À ceux qui voudraient gérer ce type de programme, je suggérerais de visiter un programme déjà en place pour qu'ils se rendent bien compte de quoi il s'agit. Il faut faire le tour des organismes à l'avance, ce qu'on n'a pas fait, alors cela a représenté une courbe d'apprentissage pour nous.

Le plus important c'est d'inciter les dirigeants à voir le programme. Lorsqu'on organisait les démonstrations pour les organismes auprès de leurs agents, ils parlaient par la suite de notre programme, mais ce ne sont pas eux qui prennent les décisions. Il faut donc que les décideurs viennent voir eux-mêmes.

Clayton Conlan :

Procureur Fédéral de la Couronne du Comté de Grey : Il fallait aussi un aspect éducatif à ce programme parce que les juges devaient être au courant de l'existence du programme, tout comme les avocats de la défense dans ce comté. Les agents de probation et chaque personne ayant affaire au système de justice pénale devaient connaître le programme.

Melanie Gray :

Directrice du Programme, Partners in Process Equine Learning Centre : Lorsque je suis entrée en contact avec le greffe du tribunal, les responsables étaient très méfiants, surtout pour des questions de responsabilité à cause des chevaux. Mais, nous faisons signer une décharge de responsabilité.

Il a aussi fallu faire comprendre notre mission à la collectivité et l'inciter à assister aux démonstrations. Lorsqu'on a tenté de mettre le programme sur pied, les gens ont cru qu'on imitait les programmes d'équitation thérapeutique qui travaillent avec les handicapés.

Encore aujourd'hui, certains pensent toujours que c'est un programme d'équitation.

Clayton Conlan :

Procureur Fédéral de la Couronne du Comté de Grey : Nous sommes, je pense, en bien meilleure posture maintenant. Nous avons une excellente installation qui peut accueillir ces jeunes afin qu'ils tirent profit des expériences et des enseignements que Partners in Process et le centre de formation Melody Acres peuvent leur fournir.

C'est mieux structuré maintenant. Les jeunes accusés d'infractions mineures liées aux drogues dans le comté de Grey connaissent ce programme, donc lorsqu'ils entrent dans le système, ils demandent à participer au programme ou leurs avocats le font; c'est beaucoup plus structuré, et c'est cohérent.

Melanie Gray :

« Ouais, tu as très bien fait ici. »

Melanie Gray :

Directrice du Programme, Partners in Process Equine Learning Centre : Les jeunes veulent toujours revenir et ils savent que s'ils s'écartent du droit chemin, ils peuvent revenir dans le programme en tout temps. C'est d'ailleurs ce qu'ils font. Ils reviennent et deviennent des mentors. C'est merveilleux.

Texte sur écran :

Le projet pilote Equine Assisted Illicit Drug Addition Therapy est financé par le Fonds du système de justice pour les jeunes, volet traitement de la toxicomanie. Le financement pour ce volet est fourni dans le cadre de la Stratégie nationale antidrogue.

Pour de plus amples renseignements au sujet du financement disponible de la Stratégie nationale antidrogue, voir le site strategienationaleantidrogue.gc.ca.

©Sa Majesté la Reine du chef du Canada représentée par Justice Canada, 2011.

Mot-symbole « Canada »

Date de modification :