NOMINATIONS À LA MAGISTRATURE DU QUÉBEC

OTTAWA, le 12 décembre 2014 – L'honorable Peter MacKay, C.P., c.r., député de Nova-Centre, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé aujourd'hui les nominations suivantes :

L'honorable Nicole Tremblay, avocate du cabinet Cain Lamarre Casgrain Wells, à Chicoutimi, est nommée juge puînée de la Cour supérieure du Québec. Elle remplace monsieur le juge J. Babin (Chicoutimi), qui a choisi de devenir juge surnuméraire à compter du 2 août 2013.

Madame la juge Tremblay a obtenu un baccalauréat en droit de l'Université Laval en 1988 et a été reçue au Barreau du Québec en 1989. Elle exerce le droit au sein du cabinet Cain Lamarre Casgrain Wells à Chicoutimi depuis 2001 dans les domaines du droit de la famille, des droits de la personne, du contentieux des affaires civiles et du droit des assurances. Avant cela, elle exerçait le droit au sein du cabinet Truchon Girard Tremblay (1996-2001) et chez Truchon & Associés (1989-1996).

Madame la juge Tremblay a été Bâtonnière du Saguenay-Lac-Saint-Jean (2011-2012) et membre du conseil d'administration de la Corporation des femmes d'affaires du Saguenay (2006-2008). Elle a été experte-conseil auprès du comité sur les bonnes pratiques cliniques du Complexe hospitalier de la Sagamie depuis 2003 et présidente du conseil d'administration de la Corporation de recherche et d'action sur les maladies héréditaires (CORAMH), où elle a également occupé d'autres postes.

L'honorable Lukasz Granosik, avocat du cabinet Norton Rose Fullbright Canada, à Montréal, est nommé juge puîné de la Cour supérieure du Québec pour combler un nouveau poste créé par l'article 64 du projet de loi C-31.

Monsieur le juge Granosik a obtenu un baccalauréat en sciences de l'Université de Montréal en 1990 et un baccalauréat en droit de l'Université de Sherbrooke en 1993.

Monsieur le juge Granosik exerce le droit au sein du cabinet Norton Rose Fullbright (anciennement connu sous le nom de Ogilvy Renault) depuis 2000 et y est associé depuis 2003. Il possède une expertise dans les questions inhérentes aux droits de la Charte dans le domaine du droit du travail. Après avoir été reçu au Barreau du Québec en 1994, il a été avocat au sein du cabinet Monette, Barakett et associés, où il a exercé dans le domaine du contentieux des affaires civiles et du droit du travail. En 2014, il est devenu vice-président de l'Association canadienne des avocats d'employeurs (ACAE), qui représente plus de 750 avocats de la partie patronale et du droit du travail. Il est l'auteur et le coauteur de livres portant sur les relations de travail et la protection des renseignements personnels, et a rédigé de nombreux articles sur le sujet. Il a été reconnu dans les répertoires juridiques de Lexpert et de Best Lawyers in Canada pour les domaines suivants : droit de l'indemnisation des travailleurs, santé et sécurité au travail, et droits de la personne en milieu de travail.

Ces nominations entrent en vigueur immédiatement.

-30-

Réf :

Date de modification :