Les programmes de participation et de soutien à l'intention des enfants dont les parents se séparent ou divorcent

ANNEXE C : PROGRAMMES AMÉRICAINS POUR LES ENFANTS DONT LES PARENTS SE SÉPARENT OU DIVORCENT

Programme

Description et évaluation du programme

Les enfants
du divorce
(Children in the Middle)

Center for Divorce Education, Athens, Ohio

Description du programme

  • Programme complet d'éducation à l'intention des enfants dont les parents se séparent ou divorcent et souvent rattaché au programme d'éducation des parents à l'aide d'une version du programme adaptée pour les parents (http://www.divorce-education.com).
  • Le matériel du programme comprend des vidéos et des brochures pour les parents et les enfants, pour les fournisseurs de services et pour les juges.
  • Le vidéo pour enfants a pour objet d'enseigner aux enfants comment réagir de fa çon efficace quand ils sont pris dans une dispute entre les parents divorcés ou séparés. Le programme des enfants comprend également des sections sur les raisons pour lesquelles les parents divorcent, les sentiments et les craintes des enfants, les mythes et la réalité et les habilités d'adaptation (comment ne pas participer au conflit, demander de l'aide, se parler à soi-même, se changer les idées… tout en poursuivant ses activités normales) (Arbuthnot et Gordon 1996).
  • Le programme pour enfants a été élaboré de manière à compléter le programme pour les parents qui lui-même renforce le programme pour enfants (Arbuthnot et Gordon 1996).
  • Le programme pour enfants a été utilisé par plus 500 fournisseurs de services en Amérique du Nord en 1995 (Arbuthnot et Gordon 1996).
  • Exemple du programme : Les enfants du divorce, Tidewater (État de Virginie) (http://www.jfshamptonroads.org/children/middle.html).
    • Programme pour les enfants donné en conjonction avec le programme d'éducation des parents par les organismes de services à la famille.
    • Le programme pour les enfants comprend des séances d'une heure à l'intention de groupes formés selon l' âge des enfants. Les séances ont lieu chaque semaine pendant quatre semaines. Les participants parlent de leurs expériences et travaillent sur leurs sentiments à l'aide de vidéos, d'activités et de discussions.

Évaluation du programme

  • Dans un suivi effectué quatre semaines après le cours auprès de 33 enfants de quatrième, cinquième et sixième année, ces derniers ont parlé du nombre de fois qu'ils se sentaient déchirés entre leurs deux parents et du stress que cela leur causait. Les enfants du programme ont dit qu'ils vivaient beaucoup moins de stress que ceux d'un groupe témoin qui avait regardé le vidéo sur le divorce, When Mom and Dad Break Up. Il s'agit d'un vidéo qui n'enseigne aucune habileté.
  • Les améliorations étaient significatives sur le plan clinique pour 50 p. 100 des enfants (Kearnes et al. 1991).

Programme

Description et évaluation du programme

Programme Families in Transition

Louisville (Kentucky)

Description du programme

  • Programme rattaché au tribunal à l'intention des enfants dont les parents se séparent ou divorcent. Programme obligatoire pour les enfants donné parallèlement au programme obligatoire d'éducation des parents [Brown et al., 1994; http://www.louisville.edu/kent/community/fit).
  • Objectifs du programme destiné aux enfants (fondé sur les six t âches établies en 1983 par Wallerstein pour les enfants au moment de la séparation ou du divorce) [voir chapitre 1]) :
    • aider les enfants à connaître et à comprendre leurs sentiments;
    • atténuer le sentiment d'isolement et les idées fausses concernant le divorce;
    • augmenter la connaissance des enfants des effets du divorce sur leurs parents;
    • améliorer les moyens de réagir à la colère.
  • Objectif du programme pour les parents : apprendre à être un meilleur parent en acquérant la capacité de répondre aux préoccupations des enfants concernant le divorce, à améliorer les rapports entre les parents et les rapports parents — enfants.
  • Participation obligatoire pour les parents et les enfants de toutes les familles dont les enfants sont âgés de 8 à 16 qui demandent un divorce auprès du tribunal de la famille de Jefferson County.
  • Deux séances en petits groupes de 3 heures ou 2,5 heures sur deux ou trois semaines, composées surtout d'activités. Cours et counseling supplémentaires sur demande. Le groupe des enfants est dirigé par des animateurs qualifiés.
  • Les animateurs re çoivent cinq heures de formation sur le programme.
  • Un enfant et un parent participent à des séances parallèles alors que l'autre parent participe d'une fa çon distincte. Le programme a un contenu éducatif.
  • Disponible dans un environnement communautaire sécuritaire et facile d'accès o ù l'on trouve également des services cliniques. Les frais sont établis selon une échelle mobile.

Évaluation du programme

  • Les clients se disent très satisfaits : 97 p. 100 des participants qui ont donné leur avis sur le programme ont dit qu'il était très ou assez utile. Près des deux tiers voulaient des séances de suivi (Brown et al. 1994).
  • L'évaluation préliminaire des parents et des enfants à l'aide du Divorce Adjustment Inventory (un instrument de mesure à l'intention des parents et un autre à l'intention des enfants) utilisé avant et après l'application du programme a révélé que « ceux qui avaient terminé le programme FIT s'adaptaient de façon satisfaisante au divorce  ». Aucun groupe témoin.
  • Moins de 10 p. 100 des familles qui ont complété le programme reviennent devant le tribunal pour des questions ayant trait aux enfants (Administrative Office of the Courts, cité dans Di Bias 1996).

Programme

Description et évaluation du programme

Kids First (1998+) (They're Still Our Children 1988-1998)

Hawaï (première, deuxième, troisième et cinquième cours de circuit)

Description du programme

  • Programme d'éducation rattaché au tribunal à l'intention des parents qui divorcent et de leurs enfants âgés de six ans ou plus. Programme obligatoire à l'intention des parents et des enfants pour les familles qui sont à moins de six semaines du dép ôt de la demande en divorce et pour les familles qui ont des conflits relatifs à la garde et au droit de visite.
  • Le programme pour enfants a pour but de :
    • démystifier le processus judiciaire,
    • faire savoir aux enfants qu'ils ne sont pas responsables du divorce de leurs parents et qu'il est normal d'être f âchés, d'avoir peur ou de vouloir que leurs parents se réconcilient;
    • faire parler les enfants de leurs sentiments;
    • rassurer les enfants sur le fait qu'ils ont encore deux parents ainsi qu'une famille.
  • Une séance de 2,5 heures. Programme à contenu éducatif. Les enfants et les parents se rencontrent d'abord dans une salle d'audience afin d'obtenir de l'information sur le processus juridique et de regarder le vidéo Divorce and Other Monsters. Un groupe distinct pour les enfants, dirigé par un juge, un coordonnateur à l'enfant et des bénévoles de la collectivité visite une salle d'audience. Les enfants s'adonnent ensuite à des jeux de r ôle sur le divorce et ils sont encouragés à explorer leurs sentiments à ce sujet. Ils rédigent une lettre à leurs parents séparément et ensemble. Les parents et les enfants se réunissent aux fins d'entendre la lecture de la lettre du groupe d'enfants (Di Bias 1996).
  • Le nom de programme est passé de They're Still Our Children à Kids First en 1998, lorsque les programmes des divers circuits ont été réunis sur le plan administratif (McNish, communication personnelle). La fa çon de présenter le programme ne semble pas avoir été changé.

Évaluation du programme

Les évaluations à la fin du programme révèlent que plus de 95 p. 100 des participants sont heureux d'avoir participé et qu'ils étaient d'avis que le programme en valait la peine (Anaya, communication personnelle).


Programme

Description et évaluation du programme

Focus on Children In Separation (FOCIS)

Jackson County (Missouri) (16e cour de circuit)

Description du programme

  • Programme obligatoire rattaché au tribunal et qui s'adresse aux parents et aux enfants de 5 à 17 ans de familles qui se séparent ou qui divorcent ou aux familles qui sont en litige pour une question de garde ou de droit de visite. Le programme des parents est parallèle aux programmes pour enfants (Glenn 1998; http://www.family-court.org/focis.htm).
  • Programme d'éducation et de sensibilisation. Le programme pour enfants (fondé sur l' âge) a pour objet d'aider les enfants à :
    • vivre leur deuil en rapport avec le divorce (niveaux appropriés selon l' âge);
    • ne pas se bl âmer pour le divorce;
    • connaître et exprimer leurs propres réactions aux événements;
    • parler aux parents de leurs préoccupations (en leur donnant des techniques);
    • comprendre certains termes juridiques de base.
  • Les groupes d'enfants et d'adolescents ont des présentations orales, des vidéos, des discussions et le groupe des enfants prépare un bulletin de nouvelles à l'intention des parents. Les activités des parents comprennent la lecture, les discussions, les vidéos et les documents à emporter. Les groupes de parents et d'enfants se rencontrent séparément.
  • Deux cours de deux heures.
  • Frais de 30 $ par parent par cours, avec subvention pour les parents à faible revenu.

Évaluation du programme

  • L'évaluation initiale effectuée par 400 participants (adultes) en 1996 révèle qu'il y a lieu d'augmenter la durée du programme de deux à quatre heures, et de créer un cours distinct pour les personnes qui demandent la modification d'un jugement existant. Dans l'ensemble, réaction positive (Glenn 1998).
  • On croit que c'est parce qu'on a tenté d'offrir le programme dans de nombreux endroits qu'il y a eu une faible participation initiale et un très grand nombre d'annulations.

Programme

Description et évaluation du programme

Rainbows

Description du programme

  • Programme de guérison d'un deuil qui a pour objet d'aider les enfants, les adolescents et les adultes à guérir d'un décès, d'un divorce ou d'une autre étape difficile au sein de leur famille. Intègre l'éducation en matière de deuil à la structure du programme et aux objectifs des groupes d'entraide afin d'aider les enfants à améliorer :
    • leurs habiletés d'adaptation;
    • leur estime de soi;
    • l'ajustement familial et personnel;
    • la capacité de communiquer leurs sentiments et leurs idées concernant le divorce et la perte d'un parent (Kramer et Laumann 2000).
  • Les séances de soutien par les pairs sont dirigées par des non‑spécialistes adultes compatissants qui ont re çu une formation, quelquefois des conseillers scolaires, des travailleurs sociaux, des professeurs et des parents bénévoles (http://www.rainbows.org).
  • Petits groupes des 3 à 5 enfants du même âge. Les enfants plus âgés bénéficient des techniques d'écoute active et s'exercent à ce processus entre eux, utilisent des jeux, un journal et d'autres activités pour en arriver à comprendre que leur sentiment de perte est normal.
  • Programmes selon l' âge (4 à 5, 7 à 8, 9 à 11 et 12 à 14 ans). Aussi Spectrum (adolescents), Kaleidoscope (collégial), et Sunbeams (3 à 4 ans) axés sur la croissance. Programmes présentés en version laïque ou en version religieuse.
  • Programme de 12 semaines de rencontres hebdomadaires et de deux journées spéciales entre les groupes (3 à 4 heures), après la sixième et la dernière séance.
  • Ouvert à tous les enfants, notamment les enfants dont les parents ont divorcé ou se sont séparés plusieurs années auparavant. Parrainé par des organismes religieux et communautaires et le plus souvent donné dans les écoles, quelquefois dans les églises ou dans les locaux des organismes. Peut être offert dans les écoles dans le cadre des services sociaux scolaires. Dirigé par des bénévoles ou financé par un organisme en particulier.
  • Gratuit.

Évaluation du programme

  • Haut taux de satisfaction de la clientèle : 80 p. 100 des 97 enfants de la quatrième à la sixième année du programme niveau III donné dans 28 écoles au centre de l'Illinois et dans le Grand Chicago ont dit qu'ils étaient heureux du programme et qu'ils avaient l'impression d'avoir disposé d'un endroit sécurisant o ù on les avait aidés à comprendre leurs sentiments et on leur avait enseigné de nouvelles manières de résoudre des problèmes. Environ 60 p. 100 ont dit qu'ils se sentaient moins seuls après le programme et 72 p. 100 avaient l'impression qu'on s'occupait davantage d'eux. Les trois quarts ou plus des parents avaient l'impression que les enfants se bl âmaient moins, demandaient plus d'aide, communiquaient davantage et parlaient plus de leurs sentiments, comprenaient mieux le divorce, l'acceptaient mieux et étaient plus optimistes (Kramer et Laumann 2000).
  • L'application des mesures normalisées avant et après l'application du programme aux participants et aux enfants de parents divorcés d'un groupe témoin (parents, animateurs et enfants) a révélé ce qui suit :
    • aucune amélioration de la perception des enfants de leur bien-être, mais les parents des enfants du groupe témoin qui étaient en situation de conflit grave ont per çu une certaine diminution pendant le programme (les critères permettant de mesurer le bien-être comprennent notamment l'anxiété, la capacité d'interagir avec ses pairs, le respect des règlements et le comportement, de même que les résultats scolaires);
    • aucune modification des perceptions des enfants de leur adaptation;
    • aucun changement des perceptions des enfants de leurs rapports chaleureux ou hostiles avec le parent avec lequel ils passent le plus de temps;
    • aucune modification de la perception des enfants de leurs habiletés d'adaptation, sauf relativement au critère de ù réexamen positif  » c'est-à-dire voir le bon c ôté des choses, domaine dans lequel les enfants des familles conflictuelles se sont améliorés; les autres habiletés d'adaptation évaluées ont été : demander l'appui de ses pairs, éviter les stratégies fondées sur une attitude de blâme ou de désespoir et demander l'aide d'autres adultes (Kramer et Laumann 2000).
    • Les parents d'une grande partie des enfants qui ont participé au programme avaient divorcé ou s'étaient séparés jusqu'à cinq ans auparavant. Les évaluations ont été effectuées au début et à la fin du programme. Le taux d'annulation pendant l'étude a été de 50 p. 100.

Programme

Description et évaluation du programme

Groupes de
soutien pour les enfants et les adolescents de parents divorcés

The Kids First Center
Portland (Maine)

Description du programme

  • Groupes de soutien à l'intention des enfants et adolescents qui vivent un divorce et une séparation (http://www.kidsfirstcenter.org).
  • Groupes formés selon l' âge et visant les jeunes de 6 à 18 ans, centrés sur les besoins en matière de développement et les besoins émotionnels et relationnels des enfants du divorce ou de la séparation.
  • Six séances hebdomadaires d'un peu plus d'une heure (6 à 8 et 9 à 11 ans) ou de 90 minutes (12 à 14 et 15 à 18 ans).
  • Les groupes examinent les sentiments des enfants dont les parents divorcent ou se séparent, trouvent des stratégies permettant aux enfants qui se sentent abandonnés ou en conflit de réagir et font valoir que les enfants peuvent vivre avec les changements apportés par le divorce.
  • Frais : 60,00 $.

Évaluation du programme

Aucune.


Programme

Description et évaluation du programme

Children of
Divorce
Intervention
Program
(CODIP)

Children's
Institute Inc.

Anciennement
le Primary
Mental Health
Project Inc.

(PMHP),
Rochester
(New York)

Description du programme

  • Programme de prévention en santé mentale à l'intention des enfants d' âge scolaire de 5 à 12 ans (jardin d'enfant à la huitième année) donné dans environ 50 écoles à Rochester (N.Y.). Les programmes pilotes comprennent deux composantes principales : mères et enfants et mères seules.
  • (http://www.pmhp.org/programs/programs.htm#codip; Pedro-Carroll et al. 1985; Pedro-Carroll et al. 1986).
  • Le programme a pour objet d'aider les enfants à bien réagir au divorce en :
    • leur offrant un environnement de soutien qui leur permet de partager leurs sentiments;
    • les encourageant les enfants à s'exprimer concernant le divorce;
    • clarifiant les idées fausses concernant le divorce;
    • améliorant leur capacité de s'adapter, notamment en maîtrisant leur colère, en bl âmant moins les autres, et en s'entendant mieux avec les autres enfants;
    • améliorant leur estime de soi et leur sentiment de compétence.
  • Le projet pilote initial (1985) à l'intention des enfants de 9 à 12 ans était centré également sur l'expression des sentiments, le règlement des problèmes personnels. Il apprenait notamment aux enfants comment exprimer leurs sentiments et distinguer les problèmes qu'ils ne pouvaient pas résoudre et dont ils n'étaient pas la cause et comment vivre avec la colère (Pedro-Carroll et al. 1985). Un deuxième projet pilote à l'intention de ce groupe comprenait une composante plus importante sur l'estime de soi (Pedro-Carroll et al. 1986). Par la suite, le programme a été modifié pour tenir compte d'autres groupes d' âge, et un programme à l'intention des jeunes de 9 à 12 ans de famille à faible revenu a été mis sur pied (Alpert-Gillis et al. 1989). Le programme a été adapté de nouveau à l'intention des enfants de la quatrième à la sixième année provenant d'un milieu à faible revenu (Pedro-Carroll et al. 1992, cité dans la description du programme (http://www.childrensinstitute.net). Le guide du programme vise les enfants de la septième et de la huitième année.
  • Les groupes étaient dirigés, du moins dans les projets pilotes, par un spécialiste du domaine de la santé mentale ou par un dipl ômé en formation et un para‑professionnel d'expérience, travaillant deux par deux.

Évaluation du programme

  • Pedro-Carroll et Cowen, 1985 : Des évaluations avant le programme et deux semaines après la fin du programme visant 75 enfants principalement de race blanche et de classe moyenne ont révélé des résultats positifs pour la plupart des enfants comparativement à d'autres groupes d'enfants du divorce qui n'avaient pas participé au programme.
    • Les parents, les enseignants et les directeurs du programme ont dit que les enfants étaient :
      • moins timides ou anxieux à l'école et avaient moins de problèmes d'apprentissage;
      • plus compétents, moins frustrés, plus sociables, plus respectueux des règles, plus capables de s'affirmer;
      • se bl âmaient moins;
      • moins angoissés dans l'ensemble.
    • Les enfants ont dit que :
      • il n'y avait aucune différence quant à leur compétence ou à leur estime de soi;
      • ils étaient moins angoissés (et moins angoissés que les enfants du groupe témoin), avaient une attitude moins négative et des perceptions moins négatives également concernant le divorce.
    • Les affirmations des adultes ont pu être influencées par les attentes positives communes, mais les réponses des enfants révèlent qu'il n'en était pas ainsi.
    • Les parents des enfants étaient séparés en moyenne depuis deux ans.
  • Pedro-Carroll et al., 1986 : La répétition des évaluations avant et après le programme visant 54 enfants de classe moyenne et principalement de race blanche a également révélé des résultats positifs comparativement à un autre groupe d'enfants de familles intactes.
    • Les enfants du programme ont eu un résultat aussi bon que celui des enfants d'un autre groupe pendant l'évaluation avant l'application du programme sauf pour ce qui concerne la perception du degré de contr ôle exercé par les enfants.
    • Les parents, les enseignants et les directeurs de programmes ont de nouveau dit que les enfants étaient moins anxieux, plus compétents, se bl âmaient moins, et avaient moins de problèmes d'apprentissage.
    • La grande majorité des enfants a encore une fois dit qu'ils étaient moins angoissés.
    • Les enfants du programme ont rattrapé les enfants du groupe témoin à bien des égards.
    • Les parents des enfants étaient séparés en moyenne depuis quatre ans.
    • Les chercheurs ont dit ignorer plusieurs mécanismes psychométriques applicables aux principales mesures de l'étude. (Pedro-Carroll et Cowen 1985). Aucune mesure du comportement n'a été utilisée.
  • Pedro-Carroll et al., 1999 : Un suivi effectué deux années plus tard auprès des participants au CODIP qui avaient fait l'objet d'une évaluation antérieure a révélé que les enfants du CODIP avaient toujours fait des gains plus importants en matière d'adaptation que les enfants du groupe témoin de parents divorcés.
    • Les enfants du groupe témoin avaient un plus haut taux d'anxiété que les enfants du CODIP ou les enfants de familles non divorcées.
    • Les parents des enfants du CODIP ont décrit une augmentation des capacités d'adaptation de leurs enfants et de leur capacité de régler les préoccupations concernant le divorce. Les enfants du groupe de contr ôle avaient des plus haut taux de retard à l'école et davantage de visites à l'infirmière de l'école.
    • Les parents ont également dit que leurs enfants avaient tiré de nombreux avantages du programme : ils étaient plus capables de parler de leurs sentiments et moins angoissés, ils se bl âmaient moins et avaient moins de sympt ômes somatiques, ils étaient plus confiants, ils étaient capables de résoudre des problèmes et de réagir aux situations difficiles.
    • Les enfants ont été évalués à l'aide des instruments suivants : Teacher Child Rating Scale, Parent Evaluation Form, Children's Family Adjustment Scale, State-Trait Anxiety Inventory for Children, et une entrevue au téléphone auprès du parent qui avait la garde.

Programme

Description et évaluation du programme

Rollercoasters

Families First

Atlanta (Georgia)

Description du programme

  • Programme pour aider les enfants à faire face à la séparation, au divorce, au remariage ou à la mort d'un parent :
    • pour comprendre leurs sentiments changeants;
    • résoudre les questions de bl âme et d'autres mythes;
    • gérer leur colère;
    • trouver de nouvelles stratégies pour mieux s'adapter;
    • éviter d'être pris dans le conflit de leurs parents.

    (Fondé sur les six t âches de Wallerstein et Kelly de 1980 (Fischer, 1997)).

  • Groupes de 6 à 8 enfants dirigés par des spécialistes en counseling (surtout des conseillers scolaires) dans lesquels les enfants posent des questions. Le processus de groupe leur permet de parler de leurs sentiments et de mieux les comprendre. Axé sur des activités (Fischer, 1997; http://www.familiesfirst.org). Au total, 51 enfants ont participé.
  • Groupe primaire à l'intention des enfants de 5 à 8 ans, groupe intermédiaire pour les enfants de 9 à 12 ans.
  • Fondé sur un programme éducatif.

Huit rencontres hebdomadaires de près d'une heure chacune.

Surtout donné dans les écoles (bureau du conseiller) pendant les journées scolaires.

Évaluation du programme

  • Les sondages auprès des parents avant et après le programme ont révélé que peu de parents avaient l'impression, avant le programme, que leurs enfants avaient de la difficulté à communiquer au sujet du divorce, même si plus de parents avaient le sentiment que les enfants avaient un comportement excessif, avaient une faible estime de soi, ou n'étaient pas disposés à parler de leurs sentiments. Environ 45 p. 100 des parents ont signalé une amélioration du comportement et de la communication après le programme et les deux tiers ont dit que les enfants étaient davantage disposés à exprimer leurs sentiments. Dans l'ensemble, 85 p. 100 des parents ont signalé l'amélioration d'un facteur de mesure (Fischer 1997). Ce sont surtout les pères qui n'ont pas répondu aux sondages après le programme (30 p. 100).
  • Les enfants qui communiquaient davantage avant le programme étaient les plus susceptibles de s'améliorer avant la fin du programme. Les enfants qui s'exprimaient moins sur leurs sentiments, qui avaient une faible estime de soi ou qui avaient un comportement agressif avant le programme sont ceux qui s'étaient améliorés le plus sur ces points après le programme.
  • La plupart des parents ont dit qu'ils recommanderaient le cours.
  • L'évaluation par les enseignants des enfants avant et après le programme (à l'aide du Behaviour Problems Index) a révélé que relativement peu d'enfants avaient des problèmes de comportement à l'école avant le programme (environ 20 p. 100) et leur amélioration n'a pas été significative après le cours (Fischer 1997).
  • Faible échantillonnage et grande variation entre les endroits o ù le cours s'est donné et les enfants.

Programme

Description et évaluation du programme

Kids' Turn

San Francisco (California)

Description du programme

  • Programme communautaire à l'intention des enfants dont les parents se séparent ou divorcent lié au programme pour les parents et donné dans les écoles et les organismes communautaires. Les parents peuvent être dirigés vers le programme ou s'y adresser eux-mêmes. (Bolen 1993; http://www.kidsturn.org).
  • Les programmes à l'intention des enfants visent à :
    • démystifier et dé-stigmatiser le processus de séparation;
    • fournir un endroit s ûr o ù les parents et les enfants peuvent discuter de leurs pensées et sentiments concernant cette expérience;
    • offrir de l'information aux parents et aux enfants concernant d'autres services communautaires;
    • apprendre aux parents et aux enfants à mieux communiquer et à résoudre des problèmes pour qu'ils puissent mieux vivre le processus de séparation (Bolen 1993; Di Bias 1996; Schepard 1998).
  • Les programmes à l'intention des parents ont pour objet d'enseigner aux parents à éviter de faire participer leur enfant à leurs conflits, à améliorer la communication et la structure familiale, à favoriser l'estime de soi de l'enfant et à s'entendre avec d'autres parents.
  • Les parents et les enfants participent à des groupes différents (il y a deux groupes de parents pour que chaque parent participe séparément). Les parents et les enfants participent à un repas-partage à la fin du cours.
  • Les groupes d'enfants sont dirigés par des enseignants qualifiés et des spécialistes en santé mentale. Les groupes de parents sont dirigés par des spécialistes en santé mentale.
  • Les programmes pour enfants sont fondés sur des activités et comprennent le vidéo Divorce and Other Monsters, le dessin, des marionnettes, une visite par un juge du tribunal de la famille, la rédaction d'un bulletin de nouvelles à l'intention des parents, des jeux de r ôle. Six séances hebdomadaires de 90 minutes.
  • Frais minimes, gratuit sur demande. Il est proposé d'offrir le programme à l'extérieur de San Francisco (Bolen 1993).

Évaluation du programme

  • Les parents et les enfants plus âgés qui ont participé ont été extrêmement positifs à la fin du programme. Les personnes qui ont terminé le programme ont été nombreuses à dire qu'elles connaissaient mieux le processus de divorce ou de séparation, qu'elles étaient plus optimistes, et que la communication s'était améliorée entre le parent et l'enfant et entre les deux parents (Bolen 1993).
  • Le programme semble plus efficace lorsque les deux parents participent (Bolen 1993).

Programme

Description et évaluation du programme

Children's Support Program

Marriage Council de Philadelphia

Description du programme

  • Programme fondé sur l'expression, qui permet aux enfants de parler du divorce, de mieux le comprendre et de mieux s'y adapter (http://www.goodnewscommunity.org/kidskop.htm; Blaisure et Geasler, 2000). Rattaché au programme pour les parents.
  • Les enfants et les parents se rencontrent dans des groupes parallèles (deux groupes de parents pour que le père et la mère puissent participer séparément). Les parents, les employés et les enfants partagent un repas au début de la huitième semaine du programme.
  • Les groupes d'enfants sont dirigés par des animateurs supervisés par des spécialistes pour familles et enfants. Les adultes discutent avec un travailleur social.
  • Le programme pour enfants utilise des activités, notamment des leçons sur vidéo,
    des jeux, des discussions, des marionnettes, des dessins et des jeux de rôle.

Évaluation du programme

Aucune évaluation.


Programme

Description et évaluation du programme

Children's Support Program

Marriage Council de Philadelphia

Description du programme

  • Programme qui a pour objet d'aider les enfants à parler du divorce, à le comprendre et à exprimer leurs sentiments, particulièrement avec leurs parents (citation dans Davis et al. 1997).
  • Les groupes de parents et d'enfants se rencontrent dans des groupes de soutien parallèles. Les parents participent à au moins une séance des enfants en tant que participants. Tous les enfants de la famille participent au programme pour enfants.
  • Les chefs de groupe peuvent également contacter d'autres spécialistes en santé mentale, des avocats, des professeurs et des membres du clergé qui peuvent aider la famille, avec l'accord des parents.
  • Il peut y avoir des séances pendant jusqu'à quatre mois. Les enfants peuvent participer à plus d'un groupe et on peut donc les suivre pendant près d'un an.

Évaluation du programme

  • Les parents signalent des discussions ouvertes plus fréquentes concernant le divorce avec leurs enfants après le programme et une diminution du nombre de querelles concernant les questions familiales avec les enfants, les discussions ayant diminué en intensité (citation dans Davis et al. 1997).
  • Les parents disent également que leurs enfants sont plus disposés à parler du divorce avec leurs pairs et avec des adultes importants à l'extérieur de la famille.
  • Les parents qui n'ont pas la garde disent qu'ils sont davantage réconfortés par leurs enfants et que ceux-ci sont plus ouverts avec eux concernant leurs insatisfactions passées et présentes et leur crainte d'abandon.

Programme

Description et évaluation du programme

Group Mediation
Model du Family
Court Service

Comté d'Alameda
(Californie)

Description du programme

  • Programme rattaché au tribunal à l'intention des parents et des enfants qui sont parties à un litige en matière de garde et de droit de visite. Ce programme offre une aide thérapeutique aux enfants qui sont pris dans le conflit et encourage les parents à respecter les ordonnances du tribunal et à diminuer les occasions de conflit (Schepard 1998).
  • Les participants admissibles doivent avoir échoué deux fois au processus de médiation et la détresse des enfants doit être évidente. Les employés du tribunal choisissent les participants et près de la moitié font l'objet d'une ordonnance judiciaire.
  • Huit séances hebdomadaires de 90 minutes.
  • Séances distinctes pour les parents et les enfants pour la première moitié du cours; la cinquième séance est une séance conjointe entre les parents, les enfants et les conseillers. On offre une aide thérapeutique émotionnelle aux parents, processus qui devient ensuite un processus de médiation.
  • Des conseillers des deux sexes dirigent les séances conjointes.

Évaluation du programme

Le suivi après neuf mois a montré que les participants et les participantes collaboraient davantage, étaient moins souvent en désaccord et plus susceptibles de régler les questions de garde avec leur ex-partenaire que les membres d'un groupe témoin de parents semblables qui étaient en litige. La violence familiale avait diminué à un niveau très faible (Johnston 1997, cité dans Schepard, 1998).

Date de modification :