Et la vie continue : expansion du réseau familial après la séparation des parents

2004-FCY-9F

INTRODUCTION

Il s’agit ici du troisième de trois rapports qui s’appuient sur l’Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ) en vue d’examiner l’incidence des changements familiaux des parents sur l’environnement familial et le bien-être économique des enfants. Ces rapports examinent le parcours des enfants afin de cerner leurs antécédents familiaux et assimilent ce parcours à un « processus » qui évolue en fonction des décisions prises par le père et la mère dans leur vie conjugale et parentale. De ce point de vue, les parents sont considérés non pas comme une unité, mais bien en tant que deux individus dont les chemins se croisent pendant une période indéterminée, durant laquelle un enfant voit le jour. Le parcours familial de l’enfant dépendra ensuite du fait que les parents continuent de suivre le même chemin ensemble ou non.

Le deuxième rapport suivait les enfants depuis la naissance jusqu’à la transition familiale qu’ils vivent le plus souvent, soit la séparation de leurs parents. Toutefois, la séparation peut bien n’être que le premier d’une série de changements; le parcours familial de l’enfant est donc soumis à des décisions qui sont prises séparément par chaque parent. Dans le présent rapport, nous examinons ce qui se produit dans la vie familiale des enfants lorsque les pères et les mères séparés poursuivent leur vie conjugale et parentale en fondant une nouvelle unité familiale.

Nous avons aussi choisi d’étendre l’étude de l’environnement familial de l’enfant aux personnes qui ne vivent pas nécessairement avec lui. Étant donné le nombre grandissant d’enfants qui passent de moins en moins d’années au sein d’une famille constituée de leurs deux parents biologiques, les proches qui jouent un rôle important dans la vie de l’enfant ne résident pas toujours sous le même toit que lui. L’ELNEJ, une enquête par panel réalisée conjointement par Développement des ressources humaines Canada (DRHC) et Statistique Canada, permet d’adopter cette perspective élargie. La partie rétrospective « Antécédents relatifs à la famille et à la garde légale des enfants » de l’ELNEJ renferme des renseignements détaillés relatifs à la vie conjugale et parentale des deux parents biologiques des enfants, qu’ils habitent ou non dans le même foyer.

Le présent rapport se divise en deux grandes parties. La première traite essentiellement de l’expansion du réseau familial des enfants, et nous estimons la probabilité que ceux-ci aient de nouvelles figures parentales et des demi-frères ou des demi-sœurs de sang ou par alliance lorsque leurs parents séparés poursuivent leur vie familiale. Dans la deuxième, nous rattachons cette information aux perceptions des enfants face aux figures parentales dans leur vie. Certaines sections traitent du parcours familial de ces enfants et se fondent sur des renseignements recueillis auprès de l’échantillon longitudinal d’environ 15 000 enfants qui faisaient partie des deux premiers cycles d’enquête et avaient entre 2 et 13 ans lors du cycle 2 (1996-1997). L’analyse des perceptions des enfants face à leurs « parents » découle des données colligées durant le troisième cycle, soit en 1998-1999, auprès des enfants âgés de 10 à 15 ans qui ont rempli eux-mêmes un questionnaire fait à leur intention.


Date de modification :