Garde des enfants, droits de visite et pension alimentaire : Résultats tirés de l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes

II - LES TRAJECTOIRES COMPLEXES DE LA VIE FAMILIALE DES ENFANTS AU CANADA (suite)

Une proportion croissante d'enfants font l'expérience de la vie en famille monoparentale et ce, à un âge de plus en plus précoce

La figure 3 présente la proportion d'enfants canadiens ayant déjà fait partie d'une famille monoparentale, pour diverses cohortes de naissance. Plus particulièrement, on y voit le pourcentage cumulé d'enfants nés d'un parent seul ou ayant vécu la séparation de leurs parents, de la naissance jusqu'à leur dernier anniversaire avant que l'enquête ne soit réalisée.

Figure 3 : Pourcentage cumulé des enfants canadiens nés d'un parent seul ou dont les parents se sont séparés, pour diverses cohortes de naissance

Figure 3 : Pourcentage cumulé des enfants canadiens nés d'un parent seul ou dont les parents se sont séparés, pour diverses cohortes de naissance

[ Description ]

Sources : Cohortes de 1961-1963= Enquête sur la famille 1984; cohortes de 1971-1973 = Enquête sociale générale 1990; cohortes de 1983-1984 et 1987-1988 = ELNEJ 1994-1995.

La figure 3 montre qu'une proportion croissante d'enfants font l'expérience de la monoparentalité et ce, à un âge toujours plus précoce. Examinons d'abord la situation familiale des enfants nés il y a 30 ans (cohortes de 1961 à 1963). Dans ces cohortes, près de 25 p. 100 des enfants sont nés soit d'une mère seule, soit de parents qui ont fini par se séparer avant qu'ils n'atteignent 20 ans. La moitié du temps cela s'est produit après le dixième anniversaire de l'enfant, autrement dit après les modifications apportées en 1968 à la Loi sur le divorce, qui ont facilité la démarche des couples souhaitant divorcer.

Les enfants nés dix ans plus tard (cohortes de 1971 à 197s3) ont vécu l'expérience à un plus jeune âge : dès l'âge de 15 ans, 25 p. 100 des enfants avaient déjà connu la monoparentalité. Trois fois sur quatre, cela est survenu avant que l'enfant n'ait dix ans.

Les enfants des cohortes de l'ELNEJ, nés après 1983, ont vécu la séparation de leurs parents à un âge plus précoce. Dès l'âge de dix ans, un enfant sur quatre parmi ceux qui sont nés en 1983-1984, avait connu la monoparentalité, et près de 23 p. 100 des enfants des cohortes plus récentes (naissances de 1987-1988 ) en avaient fait l'expérience dès l'âge de six ans.

Tout porte à croire que ces tendances ne se résorberont pas dans un proche avenir, étant donné que la proportion croissante d'enfants nés de parents en union libre sont plus à risque de vivre la séparation de leurs parents, comme nous allons maintenant le voir.

Date de modification :