Garde des enfants, droits de visite et pension alimentaire : Résultats tirés de l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes

III - PARENTS SÉPARÉS : LES ENFANTS CANADIENS ISSUS D'UN FOYER BRISÉ ET LA LOI (suite)

Contacts avec le parent non gardien

Nous examinerons ici la fréquence des contacts que maintiennent les parents non gardiens avec leurs enfants et nous essaierons d'en dégager les principales tendances. Il existe actuellement une controverse entourant ce sujet. D'une part, les parents non gardiens, surtout des pères, accusent leur ex-épouse de les empêcher de voir leurs enfants; d'autre part, les parents ayant la garde des enfants, des mères pour la plupart, reprochent aux pères absents de perdre intérêt envers leurs enfants. Pour la première fois, l'ELNEJ a permis de recueillir à l'échelle nationale des renseignements sur la fréquence des contacts entre les parents non gardiens et leurs enfants, mais les auteurs de l'enquête n'ont pas cherché à recueillir des information sur le pourquoi des contacts existants. Nous ne pouvons donc nous pencher sur ces questions. Toutefois, nous pouvons décrire les arrangements adoptés, de même que les facteurs associés à la fréquence des contacts entre parents et enfants après la séparation.

La figure 11 illustre la répartition des enfants issus d'une famille brisée selon la nature des contacts maintenus avec la mère et avec le père au moment de la séparation, que l'union rompue ait été une union libre ou un mariage. La nature des contacts maintenus avec la mère nous intéresse peu ici, car, comme nous l'avons vu plus haut, la grande majorité des enfants habitent avec leur mère au moment où les parents se séparent. Nous allons donc nous concentrer sur les habitudes de contact entre les pères et leurs enfants.

Figure 11 : Nature des contacts avec la mère et avec le père au moment de la séparation -- ELNEJ 1994-1995

Figure 11 : Nature des contacts avec la mère et avec le père au moment de la séparation -- ELNEJ 1994-1995

[ Description de Figure 11 ]

Au moment de la séparation, très peu d'enfants (7 p. 100 ) habitent chez leur père seulement set très peu partagent leur lieu de résidence entre les deux parents (7 p. 100 ). Le reste (86 p. 100 ) vivent avec la mère et visitent le père selon une fréquence variable. Près de la moitié des enfants visitent leur père régulièrement : moins du tiers (30 p. 100) le font toutes les semaines, alors que 16 p. 100 visitent le père toutes les deux semaines. Un quart des enfants rendent visite à leur père de façon sporadique (une fois par mois, durant les jours fériés, au hasard). Quinze pour cent des enfants ne voient jamais leur père, même si quelques-uns communiquent avec lui par téléphone ou par lettre.

La tendance à cet égard varie-t-elle en fonction du type d'union au moment de la séparation? Oui. Premièrement, les enfants issus d'une union libre sont plus susceptibles de vivre avec la mère au moment de la séparation que les enfants dont les parents étaient mariés (91 p. 100, par rapport à 83 p. 100 ). Deuxièmement, ils sont moins susceptibles de partager leur lieu de résidence entre les deux parents (3 p. 100, par rapport à 8 p. 100 ). Enfin, deux fois plus d'enfants issus d'une union libre brisée ne voient jamais leur père (21 p. 100 ) si on les compare aux enfants dont les parents étaient mariés (11 p. 100).

Figure 12 : Nature des contacts avec le père au moment de la séparation, selon que les parents vivaient en union libre ou étaient mariés -- ELNEJ 1994-1995

Figure 12 : Nature des contacts avec le père au moment de la séparation, selon que les parents vivaient en union libre ou étaient mariés -- ELNEJ 1994-1995

[ Description de Figure 12 ]

La tendance vaut pour le pays dans son ensemble, y compris le Québec, où les enfants issus d'une union libre brisée sont surreprésentés parmi les enfants ayant connu la rupture de leur famille. Malgré les tendances différentes observées au Québec concernant la formation et la dissolution des unions, les contacts maintenus entre les pères et leurs enfants après la séparation n'y diffèrent pas de ce qui est constaté dans le reste du pays (tableau 8).

Tableau 8 : Nature des contacts avec l'un ou l'autre des parents au moment de la séparation, selon que les parents vivaient en union libre ou étaient mariés -- le Canada et les régions -- ELNEJ, cycle 1, 1994-1995
  Canada Provinces de l'Atlantique
Nature des contacts Mariage Union libre Total Mariage Union libre Total
Enfant vivant chez la mère seulement : 83,2 91,4 86,2 85,3 92,4 87,6
- ne visite jamais le père* 11,1 21,3 14,8 11,9 21,6 15,1
- visite le père sporadiquement* 25,3 23,3 24,6 25,5 23,3 24,8
- visite le père toutes les deux semaines 14,9 19,1 16,4 13,7 7,2 11,5
- visite le père une fois par semaine 31,9 27,7 30,4 34,2 40,3 36,2
Enfant vivant chez le père seulement : 8,4 5,3 7,3 7,0 5,7 6,6
- ne visite jamais la mère* 0,3 1,2 0,7 0,2 2,1 0,8
- visite la mère sporadiquement* 2,5 1,8 2,2 2,3 2,5 2,4
- visite la mère toutes les deux semaines 2,3 1,2 1,9 2,3 0,0 1,5
- visite la mère une fois par semaine 3,3 1,1 2,5 2,2 1,1 1,9
Enfant dont la résidence est partagée 8,4 3,2 6,5 7,6 1,9 5,7
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
N 1 2028 1158 3187 162 80 243
  • * Par « sporadiquement », il faut entendre les visites rendues une fois par mois, durant les jours fériés et au hasard; celui qui « sporadiquement » peut communiquer ou non avec lui par téléphone ou par lettre.
  • 1. N = Données pondérées ramenées à la taille de l’échantillon initial.
Tableau 8 :Nature des contacts avec l'un ou l'autre des parents au moment de la (suite)séparation, selon que les parents vivaient en union libre ou étaient mariés -- le Canada et les régions -- ELNEJ, cycle 1, 1994-1995
  Québec Ontario
Nature des contacts Mariage Union libre Total Mariage Union libre Total
Enfant vivant chez la mère seulement : 79,6 89,3 84,5 83,8 93,4 86,9
- ne visite jamais le père* 10,9 20,4 15,7 10,9 18,0 13,2
- visite le père sporadiquement* 25,2 22,8 24,0 24,4 20,3 23,1
- visite le père toutes les deux semaines 21,0 23,9 22,5 15,2 21,5 17,2
- visite le père une fois par semaine 22,5 22,2 22,3 33,3 33,6 33,4
Enfant vivant chez le père seulement : 9,4 5,8 7,7 8,3 4,3 7,1
- ne visite jamais la mère* 0,0 0,8 0,4 0,4 0,7 0,5
- visite la mère sporadiquement* 2,7 2,6 2,7 2,3 0,7 1,8
- visite la mère toutes les deux semaines 4,1 1,5 2,8 2,2 2,2 2,2
- visite la mère une fois par semaine 2,6 0,9 1,8 3,4 0,7 2,6
Enfant dont la résidence est partagée 10,9 4,9 7,9 7,7 2,4 6,0
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
N 1 385 396 781 800 372 1172
  • * Par « sporadiquement », il faut entendre les visites rendues une fois par mois, durant les jours fériés et au hasard; celui qui « sporadiquement » peut communiquer ou non avec lui par téléphone ou par lettre.
  • 1. N = Données pondérées ramenées à la taille de l’échantillon initial.
Tableau 8 :Nature des contacts avec l'un ou l'autre des parents au moment de la (suite)séparation, selon que les parents vivaient en union libre ou étaient mariés -- le Canada et les régions -- ELNEJ, cycle 1, 1994-1995
  Prairies Colombie-Britannique
Nature des contacts Mariage Union libre Total Mariage Union libre Total
Enfant vivant chez la mère seulement : 88,0 89,1 88,4 79,6 95,0 84,0
- ne visite jamais le père* 11,1 25,5 15,9 11,4 28,0 16,2
- visite le père sporadiquement* 31,9 26,9 30,2 19,8 28,5 22,3
- visite le père toutes les deux semaines 15,6 11,0 14,1 6,9 15,7 9,4
- visite le père une fois par semaine 29,4 25,7 28,2 41,5 22,8 36,1
Enfant vivant chez le père seulement : 6,1 9,5 7,2 10,6 1,5 8,0
- ne visite jamais la mère* 0,9 3,2 1,6 0,0 0,9 0,3
- visite la mère sporadiquement* 2,5 3,0 2,7 2,6 0,6 2,0
- visite la mère toutes les deux semaines 0,5 0,0 0,3 2,7 0,0 1,9
- visite la mère une fois par semaine 2,2 3,3 2,6 5,3 0,0 3,8
Enfant dont la résidence est partagée 6,0 1,4 4,5 9,9 3,5 8,0
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
N 1 361 180 542 319 130 449
  • * Par « sporadiquement », il faut entendre les visites rendues une fois par mois, durant les jours fériés et au hasard; celui qui « sporadiquement » peut communiquer ou non avec lui par téléphone ou par lettre.
  • 1. N = Données pondérées ramenées à la taille de l’échantillon initial.
Date de modification :