Avancer ensemble


« Les actes ne s’accomplissent pas en quelques jours ou en quelques heures. Un siècle n’est qu’un rayon dans la roue du temps éternel ».
— Louis Riel

La Déclaration des Nations Unies contient un large éventail de droits et d’obligations que tous les ministères du gouvernement fédéral devront travailler en consultation et en collaboration avec les peuples autochtones sur les lois, politiques, initiatives et activités dont ils sont responsables. Le gouvernement fédéral, et tous les Canadiens, doivent reconnaître le passé, en tirer les leçons et travailler avec les peuples autochtones pour tracer ensemble un avenir fondé sur la confiance, le respect mutuel, la reconnaissance et le respect des droits de la personne des autochtones. Des progrès ont été accomplis, mais il reste encore beaucoup à faire pour garantir le respect et la promotion des droits des peuples autochtones, pour que la Déclaration des Nations Unies guide toutes les actions de la Couronne et pour soutenir le renouvellement des relations de nation à nation, entre les Inuit et la Couronne et de gouvernement à gouvernement avec les Premières Nations, les Inuits et les Métis.

La Déclaration des Nations Unies fournit une base sur laquelle construire et réinitialiser les relations et faire progresser la réconciliation. Elle fournit un cadre pour le changement afin de combler les lacunes des politiques, des pratiques et des initiatives législatives. Pour ce faire, il faut également cerner et combler les lacunes des processus décisionnels et des structures de gouvernance dont les peuples autochtones ont été et continuent d’être exclus.

En travaillant en consultation et en collaboration avec les peuples autochtones pour cerner les lacunes et les mesures concrètes à prendre pour y remédier, de meilleurs résultats seront obtenus, car nous travaillons en partenariat pour faire avancer la réconciliation et la réalisation d’un changement transformateur.

Contenu en vedette